mercredi 18 janvier 2017

Fontvert blanc : le Sud comme on l'aime !


Comme il nous faut encore patienter avant de recevoir les Restanques blancs 2016, nous avons pris la cuvée située  juste au-dessus dans la gamme : Soulèu e terraire, appelée plus simplement Château Fontvert. On retrouve les mêmes cépages – Vermentino et Grenache blanc – avec ici une plus forte proportion de ce dernier (55 % au lieu de 25 %). À cela s'ajoute une vinification/élevage en fûts de chêne. Cette cuvée est donc plus "riche" que sa petite soeur, mais comme tous les vins du domaine, on reste dans un registre élégant et digeste. Très typé "blanc du sud" dans un style classieux, il peut sans aucun doute rivaliser avec des Coteaux d'aix ou Côtes de Provence nettement plus onéreux. Car hélas, c'est plus souvent l'étiquette qui fixe le prix que ce qu'il y a dans la bouteille... 

La robe est paille claire, lumineuse.

Le nez est fin et mûr, sur l'amande légèrement torréfiée, la pêche blanche et le fenouil, avec une touche abricotée/beurrée.

La bouche conjugue ampleur et tension, grâce une matière douce, caressante, et une fine acidité qui apporte élégance et fraîcheur. L'ensemble est généreux sans être jamais lourd. Plutôt aérien, même.

La finale intense est finement mâchue, savoureuse, sur des notes de petit-beurre et de fruits jaunes confits, se prolongeant sur une aromatique grillée/épicée. Et toujours le fenouil, c...

Bref, pour un vin de cette qualité, en biodynamie (Demeter), on peut dire que 11.90 € est un prix des plus raisonnables.