lundi 2 mars 2015

Darons : mes aïeux, c'est bon !!!!!!

 
Bon, j'avoue. Jusqu'à aujourd'hui, je n'aimais pas les Darons. Dans les millésimes précédents, je trouvais cette cuvée trop techno, limite racoleuse pour le puriste que je suis. Je n'en ai donc jamais parlé sur ce blog, ce qui ne l'a pas empêché d'être l'un des vins les plus vendus du site. Et puis, j'ai eu des échos comme quoi le 2013 serait très différent des années précédentes, dans un sens qui devrait me plaire. Je n'ai pas dégainé le tire-bouchon de suite, car il y avait plein de nouveautés plus urgentes à découvrir, mais j'avais bien gardé l'info dans ma p'tite tête. Ce vendredi 27 février, sur le coup de 11h30, j'ai enfin ouvert une bouteille de Darons. Le choc.
 
 La robe est grenat sombre translucide.

Le nez embaume la liqueur de fruits rouges et noirs (cerise, fraise, framboise, mûre), souligné par des notes florales et épicées très subtiles. Un nez de parfumeur.

La bouche est de belle ampleur, avec une matière ronde, soyeuse, limite aérienne, sans un tannin qui dépasse. L'ensemble est d'une fraîcheur est d'un équilibre rare pour un vin à fort pourcentage de grenache (ce sont des très vieilles vignes, il faut dire). Il y a surtout un fruit intense sans que l'on ne tombe jamais dans le putassier.

La finale est légèrement plus ferme, mais pas dure du tout. Juste ce qu'il faut d'astringence et d'épices pour supporter le plat de viande grillée que ce vin accompagnera avec bonheur.
 
Petit détail qui a son importance : il ne vaut que 6,50 € (et donne droit  à 1 point cadeau).