jeudi 24 août 2017

Gourgonnier : jamais trop Baux


Lorsque j'avais découvert le 2012 de cette cuvée tradition du Mas de Gourgonnier, j'avais eu vrai de coup de coeur. On sentait que le domaine avait fait une révolution stylistique, avec un fruit beaucoup plus frais, des nuances florales, et une texture toute en finesse. Le 2013, même s'il ne déméritait pas, m'avait moins convaincu. En ouvrant ce 2014, j'avais une légère appréhension : allait-il être plus proche du 2012 ou du 2013 ? Dès que j'ai mis le nez au-dessus du verre, j'ai eu un bon pressentiment : quelle finesse pour un vin du sud ! Pour le reste... il n'y a qu'à lire la suite de ce texte ;-)

La robe est rubis sombre translucide.

Le nez est aérien, complexe, mêlant fruits rouges (framboise, griotte, fraise), fleurs, noyau et encens.

La bouche est ronde, fraîche, fruitée, avec une matière souple et soyeuse gagnant progressivement en densité et structure.

Cela se confirme dans une finale énergique, aux tanins étonnamment affirmés – sans être durs – mais avec un fruit tellement gourmand qu'on a une seule envie : replonger derechef (avec modération, hein...).

PS : rebu le lendemain, le vin  a gagné en harmonie, avec une finale totalement raccord avec le reste de la bouche. C'est vraiment très bon, avec une fraîcheur et une digestibilité qui font plaisir à boire.