Newsletter février 2017

La lettre de février 2017

Delize n'a eu que l'embarras du choix pour trouver un angle pour son clin d'oeil!





Chers amis,

La livraison à domicile reste un enjeu crucial de notre métier.  Afin de vous offrir encore plus de souplesse, nous avons mis en place la livraison DPD Predict à 15.90€ jusqu'à 18 bouteilles.   Une fois que la commande est  envoyée, vous recevrez un SMS lui proposant des dates et créneaux horaires de livraison. Le destinataire peut répondre directement en tapant « 1 » ou « 2 » par SMS selon ses disponibilités (prix d’un SMS standard) ou en allant sur www.dpd.fr/destinataires pour plus de choix (livraison à d’autres dates, à une autre adresse, à un voisin ou en point relais ou en agence DPD).Le jour de la livraison prévue, le destinataire reçoit un SMS lui rappelant le créneau horaire qu’il a choisi ! Bien sûr vous pourrez suivre votre colis en toute transparence sur www.dpd.fr .


Un nouveau site verra le jour au premier semestre 2017, www.cavisteaunaturel.com  . Il sera dédié exclusivement aux vins avec label bio, biodynamie, nature et progrès et/ou vins peu ou pas sulfités. 
Vous serez les premiers informés bien entendu du démarrage sur le ouebe!



Un trombinoscope de quelques vignerons rencontrés à Montpellier et Marseille lors de salons accessible en cliquant ICI !

Un article sur Angers sera posté semaine prochaine.

Une autre nouveauté pour nous en 2017, nous sommes assignés en correctionnelle par la DIRECCTE de Limoges (ex-DRCCRF) !! Alors que quasiment aucun site de vente en ligne de vins ne respecte la réglementation en matière de logo bio, mention des cépages, millésimes et régions de production pour les Vin de France et que Vins Etonnants est l'un des sites qui respecte le plus fidèlement cette réglementation. Nous avons même crée un site non marchand www.vins-etonnants.info spécialement pour pouvoir être plus libre dans nos descriptifs! Va comprendre Charles....


Amis belges et luxembourgeois, une tournée de livraison aura lieu durant la première quinzaine du mois de mars sur la Belgique et le Luxembourg. 11€ pour 12 bouteilles minimum, choisissez le mode de livraison "Tournée Bel/Lux mars 2016". Vous avez jusqu'à mardi 28 février inclus pour finaliser vos commandes.

Pour ceux qui n'auraient pas le courage ou le temps de lire la newsletter dans son intégralité, sachez que nous venons de référencer le domaine Augustin à Collioure, le domaine Semper en Roussillon, le Château Mont-Thabor à Châteauneuf-du-Pape, les vins sans sulfites du domaine d'Anglas en Languedoc, entre autres. Que les vins de Laurent Barth, du domaine Chamonard, d'Hervé Souhaut, de Supply-Royer, Petit Champ 2015 de Champ des Treilles, les rouges 2015 du Domaine d'Escausses,...   etc sont de retour.


Fabien Jouves nous a proposé en exclusivité des anciens millésimes de ses cuvées :

Tu vin plus aux soirées
Vin qui rap
Malbec invaders
Omar m'a abuser
Rosé A table! 

avec un joli choix de magnums.

Aussi, vous trouverez ICI un bon de commande que vous remplirez si vous êtes intéressés. Il suffit ensuite de nous le renvoyer par email en pièce jointe. Nous vous enverrons alors un lien pour régler votre commande soit par CB, Paypal, chèque ou virement.

Comme vous le remarquerez, les quantités sont plus ou moins limitées par cuvée et ce seront les plus rapides qui seront servis en priorité (dans la limite des stocks disponibles).



CHAMPAGNE

Laherte


Nous avions pu déguster en avant-première ce Blanc de noirs Les Longues Voyes, le premier 100 % Pinot noir du domaine. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître ! Il faut dire qu'ils ont mis le paquet : raisins 1er cru de la Montagne de Reims. Fermentation en barriques suivi d'un long élevage sur lies (sans malo pour garder de l'acidité). Résultat : un vin superbe, d'une densité et d'une vinosité impressionnantes, soutenu par une fraîcheur et une droiture du même tonneau. Il ne fait que s'améliorer au fil de l'aération. C'est déjà très très bon aujourd'hui. Et nul doute qu'il sera magnifique dans 4-5 ans. 

Alsace


Nous venons de recevoir les 2015 de Laurent Barth : Pinot d'Alsace, Riesling, Gewurztraminer GC MarckrainPétillant Extra-Brut et Pinot noir M ... Si tout est à l'image du Pinot d'Alsace et du Riesling que nous avons déjà dégustés, c'est des plus prometteurs !

Rietsch


Voici une vraie nouveauté  : Pas à pas est une "cuvée perpétuelle" de Klevener de Heiligenstein. Au moment de la fermentation du 2015, il lui a été ajouté du 2011 et du 2013. Et cela devrait se  poursuivre lors des prochains millésimes. Gustativement, on est dans l'extra-terrestre total car ça ne ressemble à rien de connu. Il y  a du gras, de l'acidité, de fines notes oxydatives et des arômes de fruits confits (mais pas de sucres résiduels). Un peu comme un fino mais moins riche en alcool, pas vraiment comme un Savagnin jurassien... Bref, unique.

Sinon, ce que nous avons récupéré lors de notre passage à la Dive est presque classique : Crémant Extra-Brut sans sulfite ajoutés (dans une version moins "barrée" que l'année dernière, Brandluft 2014 et Riesling Wiebelsberg 2014. Pour les délicieux Pinots noirs et autres Demoiselle et Chat, il faudra patienter encore quelques mois...

LOIRE

François Pinon


Le succès des vieux millésimes du domaine de Bablut ne se démentant pas – le filon commençant tout de même doucement à s'épuiser – nous vous proposerons désormais également des millésimes anciens de François Pinon en appellation Vouvray. Sec, demi-sec, moelleux ou liquoreux selon les années. 

Selon les cuvées, les prix se situent entre 18 et 40 €. Ce n'est pas donné. Mais pas non plus excessif, sachant que la conservation en cave de tuffeau pendant 15-20 ans a été parfaite en terme d'hygrométrie, température et obscurité. Vous pouvez lire ICI le compte-rendu sur le moelleux 1993. 

Patrick Baudouin


Comme chez pas mal de producteurs ligériens (et bourguignons), le millésime 2016 a été catastrophique : gel, mildiou, coulure, grillure, sécheresse. Bilan final : - 40 % de volume en moins par rapport à l'année dernière. Patrick n'a d'autre solution qu'augmenter ses prix pour assurer la pérennité du domaine. Ceci dit, vu leur niveau de qualité, cela reste bien placé comparé à des vins d'autres régions. 

Nous avions omis de prendre ses rouges 2014 lors de la dernière commande. Erreur réparée : que ce soit La Fresnaye ou les Coteaux d'Ardenay, on est sur du très beau Cabernet, éclatant de fruit, et d'une finesse/tension  typiques de l'Anjou noir. On est proche du sommet du rouge ligérien. 

Une nouvelle cuvée d'Anjou blanc est aussi arrivée : Les croix 2014. Une parcelle sur le même coteaux schisteux que le Cornillard, reprise en 2015 par Patrick. Elle est maintenant conduite en BIO, mais elle doit passer l'épreuve des trois ans avant d'être certifiée.

Domaine la Pépière


Nous venons de recevoir Clisson 2014 : s'il est conseillé de l'acheter maintenant – car les quantités disponibles sont limitées –  il est encore plus conseillé de l'oublier ensuite au minimum 5 ans avant d'en ouvrir une. Le potentiel est énorme : ne le gâchez pas avec  un infanticide (enfin, c'est vous qui voyez...  comme disait l'autre). 

Porte Saint-Jean


Lors de notre retour de la Dive, nous avons récupérer les Cormiers 2014 ... et puis c'est tout. Il n'y avait plus rien d'autres à vendre. Embouteillé fin décembre, il est encore fermé, mais il nous semble des plus prometteurs dans un registre élégant/frais/fruité. 

BOURGOGNE

Chandon de Briailles


Il y a bientôt 10 ans, Chandon de Briailles officialisait sa conversion vers la biodynamie. Depuis quelques millésimes, François de Nicolay s'essaie aussi au "sans sulfites ajoutés" sur certains lots. Ainsi sur des Pernand(s) Vergelesses blanc (photo ci-dessus)  et rouge, mais aussi un Savigny les Beaune "Les Lavières"

Par ailleurs, depuis quelques années, il a démarré un (petit) négoce axé bio/nature (voire les deux). Nous venons de recevoir un Gevrey-Chambertin 2011 sans sulfites ajouté, un Hautes Côtes de Beaune blanc bio et un Mercurey rouge bio & sans sulfites.

Domaine Tripoz


Nous savons que vous êtes beaucoup à attendre le Crémant de Bourgogne Nature : le revoilà ! Et avec lui, les Morandes 2015. Nous ne l'avions goûté que sur fût : il était délicieux!

JURA

Ganevat


Les bouteilles du domaine Ganevat sont épuisées à 99 %. Par contre, il reste encore pas mal de bouteilles de son négoce (à part j'en veux encore, quasi épuisé). Nous avons commencé à les déguster il y a quelques : les quatre bouteilles étaient vraiment très bonnes (et avec un plutôt bon rapport qualité/prix). Pour en savoir plus, c'est

FOREZ

Vin & Pic


Les rouges 2015 de Vin & Pic sont arrivés, ainsi que Z'uvar. À savoir : Sanguine, Seibel et Boutonnière. On sent clairement l'effet millésime : les vins sont plus concentrés et plus riches. Mais ils restent toujours bien équilibrés (lire ICI). 

BEAUJOLAIS

JC Lapalu


Cet Alma mater 2015 est issu de vieilles vignes de Gamay de 60 ans sur coteaux granitiques. Sa vinification et son début d'élevage se fait en amphores de 400 litres (vendange égrappée pour éviter des tannins végétaux. Préférable lorsqu'on fait une macération de deux mois). La plus belle cuvée de Lapalu dans ce millésime magnifique qu'est 2015 : ça s'achète en fermant les yeux (et on peut se lâcher un peu, c'est Noël !)

Domaine Chamonard


Nous avons reçu le 2015 de Jean-Claude Chanudet : le Fleurie La Madone et le Morgon. Ce n'est pas pour insister, mais 2015 est un GRAND millésime dans la région. Incontournable,  donc.

RHÔNE 

Château Mont-Thabor


Il y a deux ans, nous avions reçu un échantillon du Châteauneuf du Pape 2012 du Château Mont Thabor. Et nous avions adoré. Mais comme nous venions alors de référencer le domaine Gradassi dans la même appellation, cela faisait un peu trop d'un coup. Deux ans plus tard, nous avons les épaules plus solides. C'est donc avec beaucoup de plaisir que nous le référençons : il restait un tout petit peu de 2012 (foncez, car il n'y en aura pas d'autres) et plus de 2014. Nous avons aussi pris le Côtes du Rhône du château, vendu à 7.80 € la bouteille. Un style diaphane, sur la fraise confite et le lard fumé qui nous rappelle un autre domaine... 


Hervé Souhaut



Nous avons pu avoir quelques cartons de 2015 de Hervé Souhaut : Souteronne, Syrah, Saint-Joseph Blanc et Saint-Joseph rouge Les Cessieux. Il n'y aura pas de repasse. Donc, si vous en voulez en cave, il ne faut pas trop tarder...

Château Fontvert


Une nouveauté et un changement de millésime au Château Fontvert.  La nouveauté , c'est le Soulèu et terraire blanc 2015. Il faut imaginer un Restanques blanc plus riche/séveux (vignes plus âgées) souligné par des notes d'élevage en barriques (plutôt discrètes), avec une vraie typicité de blanc du sud (fenouil, amande grillée).  Un vieillissement de 3-5 ans lui sera profitable, mais c'est déjà très bon aujourd'hui. 

Le changement de millésime concerne le Restanques rouge. Ce 2015 est une petite bombe, avec une tension/aromatique très transalpine (notes résineuses/balsamique/mentholées). Le rapport qualité prix (7.90 €) est juste exceptionnel. Lire ICI

Coteaux des Travers


Nous nous étions réapprovisionnés à l'automne chez Charavin, et avions sélectionné deux nouvelles cuvées : Char à vins sans sulfites et Cairanne Terra Rosea 2015, un vin d'une rare finesse, surtout dans le secteur. Les deux se sont vendus très rapidement. Du coup, il a fallu faire une nouvelle commande. Il y avait encore du Cairanne ... mais plus de Char à vin sans sulfites. Aussi avons-nous pris la version (raisonnablement) sulfitée.

LANGUEDOC

Domaine d'Anglas


L'histoire commence souvent pareil : le domaine d'Anglas nous a contacté par téléphone pour savoir s'il serait possible d'être référencé sur notre site. Nous demandons dans quelle région il se situe. En Languedoc. Hum, nous avons déjà beaucoup de Languedoc... Vous avez une particularité qui vous distingue des autres producteurs ? Nous sommes en bio, et tous nos vins sont sans sulfites ajoutés. Ah, intéressant, ça. Eh bien, il faut voir. Enfin boire, plutôt. Nous ne prendrons une décision seulement une fois les vins dégustés. S'il sont bons et pas trop chers, nous pourrions faire affaire.... Une semaine plus tard, nous avons reçu trois bouteilles par la Poste. Nous n'avons pas tardé à les déguster. Il n'y avait pas toute la gamme, mais ce que nous avons bu nous a plu : pas de défauts de vinification (volatile, réduction, gaz trop présents, bretts...), du fruit, des belles matières, de l'équilibre. Bref : la seule chose qui les rapproche des vins sans soufre, c'est leur expressivité immédiate, leur facilité d'approche. 

Des vins très différents de ceux de Costes-Cirgues que nous avons fait rentrer en septembre dernier : ces derniers ont un style plus élégant, plus raffiné. Les vins d'Anglas font plus "vins de copains" dans un style canaille. Deux ambiances, quoi. Pour découvrir toute la gamme, ça se passe ICI

Supply-Royer


Et voici l'arrivée tant attendue des 2015 de Supply-Royer : le Bourboulenc de Nega-Saumas, la Roussanne du Bramaïre, la Grenache de Costas et le Mourvèdre des Crouzets. La Syrah de Pey-Cherres, toujours en décalage d'un an, est de 2014.

Clos du Gravillas


Il fallait bien qu'un jour Nicole et John s'attaquent aux vins oranges. Ils en ont beaucoup dégusté avant de se lancer, et ont trouvé que le Muscat se prêtait bien à la macération. En 2015, ils ont donc fait 5 cuvées de Muscat différentes : un sec, deux liquoreux, un pét' nat' ... et donc un vin orange. La fermentation de "à fleur de peau" s'est faite avec les peaux avec pigeage et remontage durant une quinzaine de jours. Le vin a été ensuite transféré dans une autre cuve pour un élevage d'un an.

Le résultat, À fleur de peau, est des plus réussis : un vin dense et velouté, très aromatique mais pas du tout vulgaire. Le Muscat dans ce qu'il a de plus noble. Et comme tout vin orange, une incroyable tenue à l'air : quinze jours après ouverture à température ambiante, il ne s'est pas du tout dégradé : au contraire, il est encore meilleur ! Lire l'article ICI


Jeff Carrel


Le vin des Intrépides 2015 est une version différente du Vulcani présenté l'année dernière : cette fois-ci, il y a plus de Pinot noir que de Cabernet Franc. Et cela se sent au nez (moins cassis, plus cerise) et à la bouche (plus fine). Cela donne un vin très digeste que l'on placerait à l'aveugle beaucoup plus au nord que le Languedoc. Le nom Vulcani a disparu suite (on vous jure que c'est vrai) à une demande du parc d'attraction Vulcania qui trouvait le nom un peu trop proche du sien !... Dernier détail qui peut causer à certains : ce vin est en BIO certifié. 


Nous sortons de la région languedocienne mais nous sommes bien dans la rubrique Carrel. Jeff s'est associé à son ami bordelais Olivier Cazenave pour produire la Veille des Landes, un Montagne Saint-Emilion qui sort de l'ordinaire : vendanges à la main en deux passages : un premier pour « soulager » la plante. Les raisins sont égrappés et foulés. Quand la fermentation a bien démarré et que les rafles sont mûres, le deuxième passage est ajouté en vendange entière. L’extraction se fait par pigeage en fin de macération carbonique. Ensuite, les vins de goutte et de presse sont assemblés et le tout est élevé en cuve. Le résultat ? C'est à lire ICI

ROUSSILLON

Domaine Augustin


Augustin, c'est Augustin Parcé, le fils de Marc (la Rectorie et la Préceptorie). Après avoir travaillé au domaine familial puis fait ses classes chez Jean Thévenet à Mâcon et Fréderic Mugnier à Chambolle, il est revenu à Banyuls en 2014 pour créer son propre domaine (7 ha réparti en 10 parcelles). Il y deux secteurs : les plus vieilles vignes proches de Banyuls travaillées au cheval qui donnent les cuvées Adeodat blanc et rouge, et des vignes plus jeunes plantées par Marc Parcé en altitude, plein Est, face à la mer qui donnent le Collioure rouge

Domaine Semper


Ce domaine familial qui vend ses vins sur de nombreux salons particuliers a bien compris qu'il fallait avoir des prix raisonnables si l'on voulait vendre toute sa production. Ce qui est encore plus appréciable, c'est que leur tarif professionnel nous permet d'être tout aussi abordable : goûtez Famae  
(8.90 €, lire ICI) et Regain (11.90 €, lire ) et vous comprendrez notre enthousiasme. D'autres cuvées devraient arriver d'ici peu...

Le Soula


Il nous fallait bien un Roussillon "typé nature". Ce Trigone est en vin de France mais il est bien de là-bas, on vous le certifie. Il est très "école de Calce" dans un style fin et tendu, plutôt intellectuel, avec une acidité un peu saillante. Un peu à l'opposé de ce que propose Roc des Anges, plus mûr, charnu et sensuel. Mais il en faut pour tous les goûts, non ?

BORDEAUX

Champ des Treilles


Il devient de plus en plus difficile de se procurer les vins du Champ des  Treilles tant celui-ci devient réclamé à travers le monde. La médiatisation de Jean-Michel Comme, l'homme qui a fait de Pontet Canet l'égal des 1ers GCC du Médoc n'y est certainement pas étrangère. Son épouse Corinne n'est pas en reste, puisqu'elle fait de plus en plus de conseil en biodynamie pour d'autres domaines (comme Climens de Bérénice Lurton).

L'année dernière, nous nous y étions pris quelques semaine trop tard pour le Petit Champ 2014 : il n'y en avait plus en vente. Cette fois-ci, nous avons eu le bon timing et récupéré du Petit Champ 2015. Même dans les "mauvais" millésimes, le vin est réussi. Donc sur une année comme 2015, pas de souci : la maturité est là, la matière aussi, qui devrait lui permettre de vieillir une dizaine d'année même si ce n'est pas l'objectif premier indispensable. C'est déjà très bon aujourd'hui : il demande un plat solide, comme une belle côte de boeuf ou du magret de canard. 

Clos Louie


Clos Louie, c'est (presque) fini... Ne tardez pas si vous voulez une bouteille issue de cette parcelle préphylloxérique complantée de 5 cépages bordelais. Par contre, il reste un peu plus de Louison et Léopoldine 2014, l'autre cuvée du domaine, issue d'une parcelle située à la limite Est de Saint-Emilion, juste à côté de Valandraud (1er Grand Cru Classé) et Fleur Cardinale (Grand Cru Classé). Composée majoritairement de Cabernet-Franc, elle en a la finesse et la fraîcheur. 


SUD-OUEST

Jonc blanc


On n'est jamais trop Pure. En voici donc trois d'un coup : un Pure T – 100 % Merlot – et deux Pure M : un blanc sec  100 % Gros Manseng – dont nous parlons ICI – et un rouge 100 % Malbec. Le blanc a été légèrement sulfité avant la mise – ce qui nous semble judicieux pour éviter toute oxydation. Mais les deux rouges sont sans sulfites ajoutés : ils sont suffisamment riches en anti-oxydants pour se le permettre. Ceci dit, Franck Pascal n'est pas du genre à faire des hyper tanniques : on reste sur des tannins élégants (mais profonds).

Causse Marines


Deux nouveautés – une vraie et une fausse – chez Causse Marines : la vraie, c'est du Marcillac blanc (sans l'appellation ... qui n'existe pas) qui s'appelle Et Caetera. Un vin sans soufre ajouté, mais cela ne sent pas du tout, qui est plus proche d'un Chardonnay de Ganevat que d'un vin de pays de l'Aveyron : de la pomme mûre, du croissant chaud, un soupçon de miel, une matière dense et généreuse, très bien équilibrée, une finale inoubliable (lire l'article ICI). Un vin à goûter – au moins –  une fois dans sa vie.  L'autre, c'est plutôt un come-back après 8 ans d'absence à Vins étonnants : c'est 7 souris, un vin uniquement fait avec des vignes de six rats. Là encore, la maîtrise du sans soufre est totale : un fruit d'une pureté totale, des tannins d'une grande douceur, de la fraîcheur et quelques épices. Une belle réussite dont on vous parle

Famille Balaran

 
Nous attendions avec impatience les grands rouges 2015 de Jean-Marc et Aurélie Balaran : la Croix Petite pour l'un, l'Enclos des Roses pour l'autre.  Le plus féminin n'est pas celui qu'on pourrait croire... Autant la Croix Petite produit par le père, fin et sensuel, procure déjà beaucoup de plaisir, autant l'Enclos de la fille, au potentiel impressionnant, mérite d'être attendu. La matière est très belle, mais la palette aromatique est encore restreinte. Mais dans 5-10 ans, vous devriez avoir une très belle bouteille pour un prix pas déconnant (12 €). À encaver, donc. Pour lire le comparatif, c'est ICI

Un bonheur ne venant jamais seul, vous DEVEZ aussi découvrir le Gaillac doux d'Aurélie. Rarement on aura vu un liquoreux de cette qualité à moins de 10 €. Dans une appellation plus cotée que Gaillac, il aurait pu être vendu le double ou le triple...  (lire ). 

Dans un registre plus concentré, d'une richesse comparable à une Madame de Tirecul la Gravière (280 g/l de sucres résiduels), il y a le Vendanges tardives 2013 du même domaine. Si c'est plus cher (18 € les 50 cl), ça ne l'est sûrement pas assez au vu du travail réalisé. 

ESPAGNE

Toro Albala


Ce n'est pas vraiment des soldes, mais ça y ressemble : ayant pu avoir quelques bouteilles de trois cuvées de Tora Albala à prix remisé, nous vous en faisons profiter : nous vous proposons le Fino del Lagar à 14.90 €, le Vino Viejisimo à 29.90 € et le Don PX Reserva Especial 1961 à 89 €. Nous avons aussi quelques bouteilles de Pagos Vieijo 2009 d'Artadi, l'un des meilleurs vin de l'appelation Rioja. 

Terra remota


Le Camino de Terra Remota a un "petit frère" : Alas negras (ailes noires en espagnol). Comme cela se fait beaucoup aujourd'hui, cette cuvée provient certainement d'achat de raisins : s'il est signé par les propriétaires, Marc et Emma Bournazeau, il n'est pas fait référence à Terra Remota (et n'est pas certifié bio). Par contre, on sent vraiment la "patte stylistique" du domaine, plus italianisante qu'espagnole. On retrouve les mêmes cépages que dans Camino, avec en plus une touche de Tempranillo. Le résultat est des plus réussis, loin d'un "petit vin". Une véritable personnalité se dégage, loin de la neutralité ennuyeuse de trop nombreux vins. Et ce n'est pas pour nous déplaire...
Pour en savoir, plus, lire ICI.


ITALIE


C'est l'affaire du moment à saisir : nous vendons ce Trebbiano d'Abruzzo 2009 pour seulement 5.50 € la bouteille (sans l'obligation d'en acheter 36). En théorie, ce vin aurait déjà dû être bu. Mais en fait, ce vieillissement lui va très bien, le rendant beaucoup moins banal (un peu comme Georges Clooney qui était beaucoup moins sexy losqu'il était jeune). L'essayer, c'est l'adopter ! Pour faire plus ample connaissance, c'est ICI










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire